REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous les acceptez..

J'ai compris

Le village en photos

pcdc-logo

logo-villages-de-charme

logo pnr 3

logo-villages-fleuris

L'Histoire du Coudray Macouard

C’est au hameau de Bron, rattaché à la commune en 1795 et situé le long d’un méandre du Thouet, que l’on trouve les premières traces d’occupation : un grand dolmen, aujourd’hui détruit, du mobilier archéologique de l’époque gallo-romaine puis un domaine dépendant de la villa d’Antoigné et cédé au chapitre de Saint-Martin de Tours par Charlemagne. Au XIème siècle un moulin est attesté. 

Sur la route de Bron, plus proche de la butte calcaire du Coudray, un prieuré dépendant de Saint-Aubin d’Angers est fondé au XIème siècle et la chapelle qui y est rattachée sert d’église paroissiale jusqu’aux Guerres de Religion. Aujourd’hui ne restent que quelques vestiges et de nombreuses cavités ; le cartulaire de l’abbaye de Saint-Aubin mentionne d’ailleurs une assemblée tenue vers 1100 « dans la cave même des moines ». 

En 1147 Geoffroy Plantagenêt, Comte d’Anjou, fait édifier sur la butte une forteresse destinée à la surveillance de Montreuil-Bellay et du vassal rebelle Giraud II Berlay. Du château comtal il ne reste rien. Vendu à la Révolution à plusieurs propriétaires il est entièrement démoli en 1824. Seule la chapelle castrale du XIIème siècle, dédiée à Notre-Dame est encore en place. Devenue église paroissiale sous le vocable de Saint-Aubin en 1640 elle a depuis été plusieurs fois remaniée ne conservant de la période ancienne qu’une voûte de type plantagenêt à l’entrée de la nef et quelques éléments du chevet. Un superbe retable dédié à la Vierge, de la fin du XVIIème siècle ou début XVIIIème siècle orne le fond du chœur. L’église Saint-Aubin fait partie du réseau « Églises Accueillantes en Anjou ». 

CP-manoir-du-BoisAu gré des ruelles, derrière de hauts murs de tuffeau ou dans l’embrasure d’un vaste portail, de riches manoirs et châteaux laissent apercevoir tourelles, lucarnes ou colombier-porche. La Seigneurie du Bois des XVème et XVIème siècles s’ouvre à la visite chaque été en proposant des expositions permanentes et temporaires sur la Renaissance. L'animation et la restauration de ce beau logis doit à l'engagement de bénévoles.

La paroisse du Coudray semble avoir eu une certaine importance dès le XIe siècle grâce à la présence d'un prieuré dépendant de l'abbaye de Saint Aubin d'Angers. Le seigneur Macouard a sans doute participé au développement de ce site puisque son nom a été ajouté à celui du Coudray dès la fin du XIe siècle.

C'est à partir du XIIe siècle que l'histoire du village est bien connue. En effet c'est en 1147 que Geoffroy Plantagenet, comte d'Anjou, alors en guerre contre le seigneur de Montreuil, Girault Berlay, construit un château fort au sommet de la butte et l'entoure de fortifications. Du château il ne reste rien que la chapelle devenue église paroissiale dans le courant du XVIIe siècle. Des remparts il ne reste que la partie Est, restaurée au XVIe siècle.

Au cours des XVe et XVle siècles s'établissent plusieurs seigneuries: Seigneurie de la Grise, du Bois, de La Rue et de Louzy. De la première, il ne reste rien, mais les autres sont conservées et certaines ont donné lieu à de très belles restaurations, voir à des d'agrandissement au XVIIIe siècle.

Coordonnées

Adresse : Rue de Pazille
49260 Le Coudray Macouard

Téléphone :+33 2 41 67 98 10

E-mailCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Connexion Mairie

Carte